Environnement

Soudan: un nouveau gouvernement pour tenter d’enrayer la contestation



En pleine contestation, la Russie vient apporter son soutien à son allié Omar el-Béchir. Le ministre adjoint des Affaires étrangères est attendu à Khartoum officiellement pour parler de coopération bilatérale. Il y a un an, les deux pays ont signé une série de contrats concernant l’extraction de ressources naturelles.

Moscou est le principal fournisseur d’armes au Soudan. Et dernièrement, le Parlement soudanais évoquait un accord permettant l’ouverture d’une base militaire russe au Soudan.

Sera-t-il question d’aide financière pour une économie soudanaise chancelante, alors que Khartoum a jusqu’à présent échoué à sécuriser des aides auprès de ses alliés traditionnels, l’Arabie Saoudite et le Qatar ?

La visite du diplomate russe suscite des interrogations. D’autant plus que depuis janvier, la société russe de sécurité Wagner est soupçonnée de prêter main-forte aux services soudanais pour mater la contestation.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.