Uncategorized

Ces promesses de l’entrepreneur Mbaye Faye qui n’ont pas été tenues.


Dans un entretien avec Le Quotidien, Mbaye Faye avait donné des garanties par rapport à la fin des travaux. «Pour l’heure, le taux d’exécution des travaux est à 82%. J’espère boucler le processus en octobre pour l’inauguration en novembre», avait promis le directeur général de la Compa­gnie sénégalaise de travaux publics (Cstp/Sa). Il faut le dire l’entrepreneur Mbaye Faye n’a pas tenu sa promesse. 

Mieux, il n’a cessé de tromper l’opinion sur l’état d’avancement des travaux, parlant d’un taux d’exécution des travaux de 82%. Quatre ans après, on vient nous parler de «travaux de finition», avec un tunnel à relooker, des vestiaires à moderniser. Sans que le ministre des Sports ne recadre l’entrepreneur sur l’affaire.

4 ans après, les membres de la Fédération sénégalaise de football (FSF) affichent un très fort pessimisme pour la fin des travaux du stade de Thiès. Toutefois, pour ces fédéraux c’est avant tout le directeur général de la Compa­gnie sénégalaise de travaux publics (Cstp/Sa) qui est responsable de la situation. En quatre ans de travaux, l’entrepreneur a renoncé à certaines promesses auxquelles l’instance du football national tenait particulièrement. 

Le Quotidien nous apprend qu’à 15 jours de Sénégal-Madagascar, comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Can 2019, on ne sait toujours pas où va se jouer le match. Choisi pour l’abriter, le stade Lat Dior n’est toujours pas prêt. Des retards sont toujours notés sur les travaux de finition. Ce qui explique la non-homologation pour le moment par la Caf de l’infrastructure sportive de la Cité du Rail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.