Uncategorized

Résultats provisoires: Macky 48,3% / Opposition 51,7%


Des chiffres publiés dans la page Facebook «avecmackysall» et le tableau sorti par le journal «L’Observateur» dans son édition de ce jour. Il y a des similitudes manifestes. On dirait que l’un a sourcé l’autre. La différence entre ces deux tableaux c’est que la Coalition Bennoo Bokk Yaakar n’a publié que les résultats des cinq candidats en omettant les autres données qui complètent le tableau électoral. 

Pour être honnête sur les résultats des 44 départements publiés par l’ Obs   il manque Mbacke gagné largement par l’opposition.  Dans ce département omis par le groupe de presse de Youssou Nour, sur 222.552 suffrages valablement exprimés, Idrissa Seck a obtenu 129.724 voix, contre 67.745 voix pour le président sortant Macky Sall, soit 30,9% des suffrages.

Le candidat de la coalition « Sonko-Président »,  obtient 12.686 voix (5,63%), le candidat de « Madické 2019 » Me Madické Niang et celui du Parti pour l’unité et le rassemblement (PUR) remportant respectivement 9.963 et 2.434 voix, équivalant à 4,42 et 1,08% des suffrages exprimés.

Suffrages valablement exprimés, 4.019.115 et le total de Macky est de 1.941.518. Si on fait la règle de 3, avec leurs chiffres, Macky se retrouve avec 48,3% pas plus. Les chiffres de l’Obs donnent l’opposition vainqueur avec 51,7%. 

Le vrai chiffre de valablement exprimé (si on calcul un par un) donne 4.019.115 au lieu de 2.667.026. Et vu que le total de Macky est de 1.941.518 (donc fait moins de 2.000.000).
Hormis ces remarques, il y a beaucoup de zones d’ombres dans les deux tableaux. Une amalgame subsiste entre les bulletins nuls et les suffrages exprimés. Ce n’est pas cohérent par rapport au total des votants, le cumul des résultats des différents candidats département par département. Un technicien signale d’ailleurs et confirme un internaute : «je remarque aussi que quand on enlève les bulletins nuls du nombre de votants, leur chiffre sur les votes valablement exprimés est incorrect». 

​Sur les deux tableaux, on sent une manipulation des données électorales. Une variation est notée sur les chiffres qui concernent le candidat Macky Sall par rapport aux quatre autres candidats. Après analyse, la majorité présidentielle confond parfois les bulletins nuls avec les voix de son candidat. Dans certains départements, les chiffres qui sont donnés jurent d’avec ceux affichés par les commissions départementales de recensement des votes. 
Avec Pressafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.