Economie

« Kaolack n’a jamais eu son maire depuis Valdiodio Ndiaye »


On peut dire sans conteste qu’il est, en direction de la présidentielle de dimanche, la révélation politique du landerneau kaolackois. Baye Ciss, en l’occurrence, pousse méthodiquement ses pions en confirmant son leadership dans l’échiquier du Saloum. Le fauteuil de Mariama Sarr, il ne se contente plus de le lorgner.

« J’ai l’ambition de diriger  la mairie de Kaolack », déclare-t-il sans mettre de gants ce vendredi sur le plateau de « Face à Dakaractu ». « Ce n’est pas grâce à un budget  autour de 3 milliards F Cfa que nous allons développer Kaolack. Nous gérons un cabinet d’ingénierie financière, nous savons où se trouve l’argent et avons les capacités de mobiliser les 9 milliards F Cfa requis pour booster l’économie locale. Nous avons des partenaires publics et privés partout en l’Afrique. Il faut rompre d’avec le pilotage à vue et prédéfinir un plan quinquennal de développement », annonce le leader du mouvement de soutien à l’action politique de Macky Sall dénommé CAR (Changement action rapide).

« Kaolack n’a jamais eu son maire depuis Valdiodio  Ndiaye », regrette M.Ciss. Ce dernier se réjouit des réalisations de l’Etat dans les domaines des infrastructures, de la lutte contre les inondations et de l’assainissement. Toutefois, il croit savoir qu’il y a des niches que l’on peut encore exploiter sans attendre le gouvernement. « Le pouvoir, on n’y accède pas uniquement pour le privilège de l’exercer. Nous devons libérer Kaolack », harangue-t-il son monde.

Affectant de donner corps à l’ambition proclamée du président de la République qui veut faire de Kaolack le deuxième pôle économique d’ici 2024, Baye Ciss est porteur d’une vision sur le port de cette région qui va désenclaver celui de Dakar. « Avec ce port, les Maliens qui n’auront plus besoin d’aller à Dakar gagneront 100 km et économiseront du carburant grâce au port de stockage de Mbadakhoune. On peut, à partir de Kaolack, installer une pipeline qui va alimenter le port de Mbadakhoune », exhorte celui qui se félicite de la réalisation en cours de l’autoroute à péage Mbour-Fatick-Kaolack. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.