Le Synpics condamne et demande leur rapatriement


Le bureau exécutif national du syndicat national des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (Synpics) a, dans une note rendue publique, demandé le rapatriement des journalistes qui ont fait l’objet de violence lors des affrontements qui ont eu lieu à Tambacounda aujourd’hui. En effet sur un groupe de 27 journalistes, «  huit d’entre eux ont subi des blessures » assure le Synpics. Le syndicat a, par ailleurs, condamné cette attaque et rappelé « que la sécurité des journalistes couvrant la campagne présidentielle dans différents bastions politiques, doit être une priorité absolue, aussi bien pour les candidats que pour les autorités en charge de la sécurité publique ».
Le SYNPICS qui a invité le ministre de l’Intérieur « à prendre toutes les mesures pour que plus jamais un journaliste ne fasse l’objet de la moindre attaque sur le champ du reportage » d’espérer par ailleurs « que cette attaque qui n’est pas une première dans l’histoire de la campagne électorale au Sénégal, sera la toute dernière ».
Le SYNPICS d’inviter pour finir tous les candidats à l’élection présidentielle à faire sienne la sécurité des journalistes mis dans leur cortège.
 
 
 
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Releated