Uncategorized

La réplique polie mais ferme de Aly Ngouille à Wade


Dans une déclaration diffusée le mardi 05 février, l’ancien président du Sénégal a menacé de saboter la tenue de la présidentielle. Pour Abdoulaye Wade, une élection sans son fils ne saurait avoir lieu au Sénégal le 24 février prochain. Interpellé sur ces menaces de Wade père, le ministre de l’Intérieur les considère comme « des positions d’homme politique ». Ni plus ni moins. En outre, Aly Ngouille Ndiaye a assuré que les élections auront bel et bien lieu à date échue. Quant à l’accueil qui lui sera réservé, le premier flic du pays le veut à la hauteur du prédécesseur de Macky Sall…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.