Uncategorized

Le rappeur MHD en position difficile


Des éléments incriminants

Un règlement de comptes par bande organisée entre des ‘’gangs’’ de quartiers pour un fait divers somme toute courant de l’actualité des banlieues parisiennes, c’est ce qu’aurait été la rixe de ce 06 juillet. Mais, selon un média français, une des vidéos témoins du passage à tabac de Loïc K., la victime aurait montré un véhicule de marque Mercedes.

Une Mercedes retrouvée avec en son intérieur un document intitulé « MHD, histoire d’enfances irrégulières ». Mais l’on pouvait également voir sur les images l’un des assaillants, de type noir africain avec une tête de teinte blonde, attifé un vêtement sportif de marque « Exclusif »,  autant d’éléments qui dans leur inclusivité, rapporte la presse, montreraient du doigt la star française.

« Je n’étais pas présent sur les lieux »

Se serait défendu MHD alors que courant ce mois, il était entendu par le juge qui instruisait l’affaire: « Dans la soirée, on a commencé à aller au bowling et ensuite on s’est retrouvé à la Cité rouge. Je suis remonté chez moi aux environs de 2 heures. Quand je suis redescendu, il n’y avait plus personne dans le quartier », aurait déclaré le jeune artiste.

Et si, toujours selon le quotidien qui rapporte les évènements, la police n’aurait point encore de preuves formelles, « scientifiques » ou « techniques » pouvant prouver sans doute raisonnable, la culpabilité du jeune rappeur ; il n’en demeurerait pas moins que les enquêtes de proximité dans l’entourage et les fréquentations de l’artiste auraient tendance à renforcer l’intime conviction des officiers judiciaires quant à l’implication de MHD dans le meurtre de Loïc K.

lanouvelletribune.info



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.