Uncategorized

Donald Trump contredit par ses propres services de renseignement


Donald Trump se vante régulièrement d’avoir désamorcé la menace nord-coréenne. Le président faisait encore état la semaine dernière de grands progrès dans les négociations sur la dénucléarisation.

Mais, devant le Sénat, le directeur du renseignement a estimé qu’il était peu probable que Pyongyang abandonne ses armes de destruction massive, et a assuré que les dernières observations faites sur le terrain étaient incompatibles avec une dénucléarisation totale.

Divergence

Les analyses de la Maison Blanche et du renseignement américain divergent aussi sur la menace de l’Etat islamique. Donald Trump a affirmé il y a un mois que le groupe EI était vaincu, mais ce n’est pas l’avis de Dan Coats, directeur national du renseignement : « L’Etat islamique a perdu des territoires en Irak et en Syrie. Le groupe est retourné à sa stratégie de guérilla initiale et continuera de planifier des attaques et de diriger ses membres à travers le monde. L’EI a la volonté de réapparaître et contrôle encore des milliers combattants en Irak et en Syrie. »

Avertissement

L’Etat islamique exploitera toute réduction de la lutte contre le terrorisme pour renforcer ses capacités, a ajouté le chef du renseignement. Il poursuivra vraisemblablement ses attaques contre les adversaires occidentaux, y compris les Etats-Unis. Un avertissement adressé au président qui a annoncé le retrait des troupes américaines de Syrie.
rfi.fr



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.