Uncategorized

« Je l’ai envoyée tester la fidélité de mon mari, mais….»


Vous savez bien ce que c’est un foyer sans enfant en Afrique, les belles mères ne badinent pas avec leur descendance.

Ma belle-mère voudrait que mon homme prenne une deuxième femme pour lui faire des petits-enfants mais il refuse. Martial dit que les enfants c’est Dieu qui en donne et lorsque le moment arrivera, Dieu nous fera grâce.

Je l’aime tellement mais je crois que j’ai tout gâché. Martial ne m’a jamais donné de raison de douter de lui. Il est entrepreneur en bâtiment et il arrive de rentrer très souvent tard la nuit.

Un jour, ma meilleure amie est venue me rendre visite et je lui donnais les nouvelles de mon foyer. Quand j’ai évoqué le problème des heures de retour de mon époux, Nathalie m’a tout de suite interpellé me demandant de mener des enquêtes.

Je l’en avais dissuadé dans notre causerie mais après son départ, j’y ai longuement réfléchi et c’est alors que j’ai décidé de jouer le jeu.

J’ai demandé à mon amie de le séduire et de tout faire pour tester ses limites. Elle avait carte blanche et a usé de toutes les stratégies possibles. Mon homme a cédé et les deux ont eu des rapports sexuels !

Au début, elle me donnait les informations détaillées jusqu’à ce qu’ils ne passent à l’acte. Depuis trois mois, c’est hier que j’ai appris la nouvelle de la grossesse. Je suis foutue, je pleure toutes les larmes de mon corps car je viens de livrer l’avenir de mon foyer entre les mains de ma meilleure amie !

AfrikMag



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.