Politique Texto

Le SEP de BENNOO « taille l’opposition en pièces »


Le secrétariat exécutif permanent de « bennoo bokk yakaar » n’y est pas allé de main morte contre l’opposition qui, selon ses termes, après le rejet des décisions du Conseil constitutionnel a « appelé à l’insurrection et au coup d’Etat ».
Sur le 1er point déjà le SEP révèle chez l’opposition « une mauvaise foi et une misère intellectuelle manifeste qui jurent d’avec le bon sens et l’esprit républicain » puisque recalée à l’examen du parrainage elle accuse le CC d’avoir aidé les admis à passer. « Comment ceux-ci peuvent-ils accepter d’être ainsi accusés par leurs collègues d’avoir triché à cet examen, avec l’aide du CC sans daigner réagir face à une telle injure ?  C’est là un manque de probité intellectuelle, de courage et de dignité face à des gens qui n’ont pas plus de mérite qu’eux » martèle le SEP.  
« Bien entendu, pour cette opposition tout cela entre dans un plan conçu par le président Macky Sall pour se proclamer vainqueur dès le premier tour de l’élection. Mais cette accusation n’est pas nouvelle », regrette le SEP qui précise que « pourtant le Président Macky Sall a appelé au dialogue, mis en place autour du ministre de l’intérieur, puis pour rassurer tout le monde, autour d’une personnalité de la société civile, un cadre de discussion sur l’ensemble du processus électoral de décembre 2017 à février 2018 ». Le SEP donc de dire simplement que c’est consciente de sa faiblesse face à la majorité au pouvoir que « l’opposition qui se sait déjà perdante, tente de justifier par anticipation sa défaite avec des affabulations et des manipulations de la réalité aux fins d’intoxiquer l’opinion ».
Sur « l’appel à l’insurrection et au coup d’État » BBY, fidèle à son option pour la paix, condamne donc avec la dernière énergie ces pratiques et invite les populations de quelque bord qu’elles se situent à rejeter de tels appels à la violence et demande à tous, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes de rester mobilisés et vigilants, de faire confiance dans l’autorité et la fermeté de l’État à faire respecter l’ordre républicain pour préserver la paix et la sécurité des biens et des personnes.
Dans cette perspective, BBY appelle aussi et pour finir, à la raison ceux qui dans l’opposition sont encore soucieux de préserver la stabilité et la paix dans notre cher Sénégal afin qu’ils se ressaisissent. De même, les organisations de la société civile préoccupées par une telle situation, doivent élever la voix contre ces appels à la violence…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.