Internationnal Religion

Un geste de haute portée islamique que vient de faire Maître Babou


Un geste de haute portée islamique que vient de faire Maître Babou pour les Cimetières de Bakhia de Touba, en y construisant des toilettes et une place réservée aux ablutions.

Ce geste n’est pas isolé et reste une perle dans un chapelet de bonnes œuvres que Maitre Babou fait dans l’ombre. En effet, il est connu du grand public comme étant un fin politicien connu par son franc-parler et doté d’un esprit d’analyse exceptionnel. Ses talents lui ont valu plusieurs hautes fonctions nationales et internationales. Etant député, il a été sollicité à plusieurs reprises, par le Président Abdoulaye Wade dans l’examen des projets de lois au sein de l’assemblée nationale et pour sa réélection en 2007 en le nommant Ministre de la fonction publique.

(Vidéo) : Un geste de haute portée islamique que vient de faire Maître Babou
Maître Babou avec la délégation officielle en train de saluer le Khalif Général des Mourides feu Serigne Saliou Mbacke 2007.

Son aura de Politicien cache, par ailleurs, une vie profondément spirituelle parsemée d’œuvres de bienfaisance comme la construction de mosquées, soutien aux Daaras, dons de toute sorte…, et surtout un soutien constant des couches défavorisées. Il est l’un des pionniers depuis 2005 dans le lancement de site internet réservé exclusivement à l’enseignement du Mouridisme « toubamouridisme.com », la publication d’un livre sur son guide pour lequel il voue un amour inconditionnel, depuis son enfance  » Cheikh Ahmadou Bamba un résistant Africain contre la domination Coloniale Française » .

Il a fréquenté de grandes figures religieuses comme feu Mouhamadou Mourtada Mbacké, fils cadet de Cheikh Ahmadou Bamba, pour qui il fut un proche conseiller juridique et l’un des rares disciples ayant sillonné, avec lui, plusieurs pays pour la défense et l’expansion de l’œuvre de Cheikh AhmadouBamba.

Disciple inconditionnel de Cheikh Ahmadou Bamba, il le manifeste gracieusement chaque année à l’occasion du Grand Magal, qu’il célèbre dans sa résidence à Djannatoul Touba avec des centaines de condisciples . Il organise lui-même le transport des invités de tous lieux vers sa résidence. Un Magal digne des plus grands dignitaires Mourides, autour d’un récital de 28 Kamiles et de multiples Khassides.

Pour lui, aucun sacrifice n’est trop grand, pour ce jour où chameaux, Bœufs, Moutons et Poulets abondent, conformément aux recommandations du Cheikh. Une fête qui a toujours marqué et émerveilléles invités.

De nos jours, il a déménagé de Dakar à Touba, pour se consacrer exclusivement à sa religion. En dehors des interventions dans les media et les audiences, il passe ses jours dans sa résidence où il reçoit ses invités et sa famille.

Père de neuf enfants, il assume une vie qui n’est pas de tout repos ; malgré de profonds bouleversements, et surtout la perte de Déggeune Chimère en 2016, qui fut pour lui plus qu’une épouse. Il en est sorti fortifier et reste un homme qui a marqué de son empreinte sa famille et l’histoire de sa nation.

Toujours animé d’une volonté infaillible de tirer du meilleur de de son existence, il dit souvent « Je travaillerais de telle sorte que celui qui verra ma tombe, saura que celui qui est couché là c’est battu toute sa vie ».
Que Dieu lui accorde davantage de bienfaits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.