People & Sports

« Au lendemain de son élection, Macky nous a reçus et nous avait proposé des postes au niveau de certains ministères… Sonko doit éclairer la lanterne des sénégalais! »


Dans un entretien avec « le Témoin », les deux rappeurs du groupe « Keur Gui » ont indiqué avoir été reçus par Macky Sall au lendemain de son investiture à la tête de la magistrature suprême. Même s’ils assurent n’avoir jamais rien attendu du leader de l’APR.

« Il faut savoir que, honnêtement, nous n’avons jamais attendu grand-chose de Macky Sall. Quelqu’un qui a été au cœur de l’ancien régime de Wade durant neuf ans, ne peut pas se lever un beau jour pour changer et se muer en saint. Cela fait seize ans que Macky Sall est impliqué dans ce système pourri. Il ne fait que réciter des leçons bien assimilées tout en faisant pire. Car il est entouré de singes transhumants et de pilleurs invétérés qui n’ont aucune honte à jouer et s’amuser avec nos maigres ressources. Il faut que cela cesse ! Il ne peut donc nous décevoir. On savait à quoi s’attendre dès le départ. Vous savez qu’au lendemain de son élection, il nous a reçus et il nous avait proposé des postes au niveau de certains ministères. Nous avons poliment décliné. Il nous a lui-même avoué que nous lui avons ôté une grosse épine du pied car tous les ralliés de « la vingt cinquième heure » lui réclamaient des postes. Nous avions adopté cette attitude pour garder notre liberté et notre indépendance de jugement que nous n’allons échanger pour rien au monde » a révélé Thiat.

Il ajoute « Macky n’a jamais essayé de nous corrompre et il faut que cela soit clair. Il voulait nous inviter à ses côtés et on a décliné son offre. Nous lui avions juste demandé de nous livrer notre récépissé et il avait effectivement accepté. Mais il a fallu attendre la veille de l’arrivée d’Obama pour que l’on nous délivre notre récépissé ».

Sur Sonko qui est combattu de partout par des bras armés du pouvoir, le rappeur de noter que cela n’a rien de surprenant mais il faut maintenant que Sonko réponde à toutes ces graves accusations.
« Il nous doit la vérité car il aspire à nous diriger. Il n’a pas le droit de laisser trainer ce genre de bruit. Il faut qu’il éclaire la lanterne des Sénégalais. Personnellement, je l’attends au tournant et je pense qu’il va s’atteler très rapidement à éclairer la lanterne des Sénégalais. Il faut qu’il lève définitivement ce doute » diront ils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.