Uncategorized

Ils vont faire perdre Macky à…Touba


A Touba, Benno Bok Yakaar égale Tassaro Bok Yakaar…

Chasser le naturel, il revient toujours au galop. Cet adage semble poursuivre les responsables de la mouvance présidentielle à quelques encablures du scrutin de février 2019.

HomePolitique

Ils vont faire perdre Macky à…Touba
POLITIQUE
By Xibaaru Mise a jour17 Jan 2019
macky sall
Les responsables de l’APR à Touba divisés à un mois de la présidentielle
0
Share
A Touba, Benno Bok Yakaar égale Tassaro Bok Yakaar…

Chasser le naturel, il revient toujours au galop. Cet adage semble poursuivre les responsables de la mouvance présidentielle à quelques encablures du scrutin de février 2019.

En effet, le camp de Macky Sall semble ignorer l’importance et l’urgence de l’heure. En lieu et place d’une dynamique unitaire, les partisans de l’actuel locataire du palais ne sont pas du tout conscients que c’est leur mentor qui est dans le besoin voire même l’obligation de briguer un deuxième mandat. Il ne se passe pas un jour où deux responsables se crêpent le chignon soit publiquement, soit par presse interposée. On ne se supporte pas à Touba. La preuve, à chaque venue d’un ministre ou d’un leader national, on assiste à une guéguerre sans merci.

Plus loin, là où d’autres responsables d’autres localités se réunissent pour peaufiner des stratégies ou bien communiquer sur le bilan et les réalisations du président dans la ville sainte, ces responsables en quête de notoriété choisissent de faire valoir leur personnage ou leur personnalité.

De quoi se poser la question à savoir s’ils sont conscients de l’enjeu électoral du moment. Et pourtant tout semble jouer en leur faveur: l’absence d’une opposition apte à leur faire face et la richesse du bilan du candidat Macky Sall avec la grande réalisation de l’autoroute Ila Touba qui permet aux populations de rallier la capitale en moins de deux heures de temps, le deuxième hôpital, un grand projet d’assainissement à cout de milliards et d’autres réalisations dans d’autres secteurs.

Parmi ceux qui essaient de sortir du lot, la responsable Mame Khary Mbacké qui, après le départ de Moustapha Cissé Lô, tente de dérouler une feuille de route où le social est mis en avant avec des financements des femmes, des appuis aux familles entre autres.

Quant au marabout Serigne Abdou Lahat Gaindé Fatma, il semble ne pas se remettre de sa débâcle lors des élections législatives où il avait dirigé la liste de Benno Bokk Yakaar mais de par son manque d’expérience politique et sa façon de faire, il tarde toujours à conduire le leadership laissé par l’actuel président du parlement de la Cedeao surnommé El pistolero.

Le maire Abdou Lahat Ka ne semble pas être dans le cœur de la plupart des habitants de Touba bien qu’il déroule sa politique mais semble pêcher par un manque de charisme et de stratégies politiques convaincantes.

D’autres leaders ont aussi joué leur partition sans jamais réussir à s’imposer politiquement parlant. Il s’agit de l’Ambassadeur itinérant Pathé Diakhaté qui, malgré le fait qu’il a déployé d’importants moyens financiers et logistiques, n’arrive toujours pas à faire gagner Macky Sall. Son défaut majeur est qu’il ne se montre jamais en public et se terre dans son coin pour diriger alors qu’en politique, les militants et sympathisants ont besoin parfois de s’entretenir avec leur leader.

D’autres self-made men mouillent leur maillot dans le terrain politique.

Il s’agit de l’opérateur économique Ala Sylla, du marabout politicien Serigne Modou Bara Doly, de l’ancien DG de l’Agence de la Maison de l’Outil, Mor Seck, du Ministre conseiller Isma Dioum.

Chacun dans son coin cherche à fidéliser sa base pour exister politiquement.

Dans ce lot de responsables, il faut mettre l’Honorable Député Abdou Lahat Seck Sadaga qui brille par ses rares actions sporadiques destinées aux populations.

Du coté des partis alliés, seul Bassirou Gaye de l’Afp semble tirer son épingle du jeu. Les autres, on ne les connait même pas.

Si toutefois ces leaders avaient compris que seul l’unité des cœurs et des esprits peut être bénéfique au président Macky Sall, la victoire de la coalition Benno Bokk Yakaar à Touba pouvait être possible évitant au passage les querelles de borne fontaine néfaste qui ne fait qu’augmenter le degré de mépris des populations.

Benno signifie Unité mais le manque d’unité politique semble handicaper les chances du candidat Macky Sall qui a toujours perdu des élections à Touba.

Pour cette fois-ci, comme Abdoulaye Wade n’a pas encore réussi à faire passer la candidature de son fils Karim Meissa Wade, la situation peut changer en faveur de Benno Bokk Yakaar si une bonne campagne de communication est mise en place pour 2019.

Mais si le Tassaro des leaders revient, rien de pourra concourir en leur faveur et qui connait la population de Touba qui engrange un électorat non négligeable qui peut peser sur la balance lors du décompte final.

Un homme averti en vaut deux et l’expérience n’étant rien d’autre que l’évaluation des situations passées, les responsables de Benno Bokk Yakaar de Touba peuvent rectifier le tir pour ne pas avoir un énième revers au soir du 24 février 2019.

Abdou Dia pour xibaaru.sn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.