Environnement Société

« L’avancée du front rizicole constitue une menace pour les espèces » (Colonel Abdoulaye Diop)


S’étendant dans une superficie de 16 000 hectares, le parc de Djoudj est aujourd’hui menacé par les profondes mutations économiques, sociales et environnementales.
« Il y a la pression de la pêche illicite, mais aussi il y a d’autres types de menaces qui sont plus difficilement contrôlables », informe le Colonel Abdoulaye Diop, Directeur des parcs nationaux du Sénégal.
À cela s’ajoute l’avancée du front rizicole qui transforme l’habitat. Ce qui fait qu’il « va falloir agir puisque que plus on dégrade l’environnement aux alentours, plus les ressources qui sont conservées à l’intérieur sont des richesses », estime le colonel…





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.