Politique

la banlieue décide de se prendre en charge


Le Mouvement banlieue émergent (MBE) a été lancé sur les fonts baptismaux mardi 15 janvier en présence du ministre de la Jeunesse Pape Gorgui Ndong. Ce mouvement dirigé par Dr Ibra Mbaye veut se positionner en force de propositions afin de mettre à la disposition des autorités étatiques, un programme prenant en charge les aspirations réelles de la banlieue dakaroise.

A en croire Dr Mbaye, ce mouvement fédère une cinquantaine d’associations au niveau de la banlieue, lasse de constater un manque de structures sanitaires, des problèmes d’emploi, un problème de développement. «C’est la raison pour laquelle nous comptons prendre notre destin en main», indique-t-il.

Le président de MBE de relever que leur mouvement diffère cependant de ceux que les Sénégalais ont l’habitude de voir puisque ses membres ont mis en place le Programme d’urgence de la banlieue (MBE), né d’un diagnostic de la situation au niveau de cette partie de Dakar.

D’ailleurs, indique-t-il, c’est après cet exercice qu’ils ont défini différents axes tels que l’entreprenariat des jeunes et des femmes avec un accompagnement de ces différentes couches de la population. Ensuite arrive l’axe «accompagnement, renforcement de capacité-formation. Et enfin le financement avec un fonds qui sera dédié aux jeunes et aux femmes de la banlieue. Après leur diagnostic, Dr Mbaye et Cie ont soulevé la nécessité de la mise en place d’une agence de la banlieue.

Se défendant d’être un mouvement de soutien, Dr Mbaye relève cependant qu’ils vont travailler avec le Président Macky Sall puisque c’est lui qui est le chef de l’Etat, avant d’affirmer que les autres candidats peuvent aussi s’approprier de ce programme qui est estimé à «un peu plus de 20 milliards de francs Cfa.»



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.